Ensemble, faisons pousser une ferme

Ensemble, faisons pousser une ferme !
Les 3 axes de l' AMAP : écologiquement sain, socialement équitable et économiquement viable.

mardi 20 juin 2017

Atelier du dimanche 18 juin

L'atelier s'est déroulé... comme d'habitude ! Entre l'envoi de l'invitation et l'atelier, la priorité avait changé. Nous avons donc une fois de plus appris ou confirmé que le nombre de paramètres fluctuants rend la tâche quotidienne du paysan très ardue !
Quelques Amapiens de Morgane nous ont rejoints pour :
1 - nettoyer les planches de faux-semis destinées aux carottes
2 - ramasser des doryphores (surtout à l'état de larves)

1 - la plupart des herbes indésirables ont été éliminées mécaniquement suite au faux-semis, c'est-à-dire que la terre a été travaillée comme pour semer, mais on attend que les adventices (ou "mauvaises herbes") poussent, puis on les élimine, ce qui réduit de beaucoup la masse des herbes mélangées aux plantes cultivées. C'est particulièrement important pour la carotte, dont les premières poussent restent longtemps fragiles et maigres. Elles seraient donc  prises de vitesse et difficiles à dégager. Le désherbage mécanique n'avait pas permis d'éliminer le liseron, qui a dû être retiré manuellement.

2 - les larves de doryphore sont particulièrement gloutonnes, ne connaissent pas de prédateur, ni de traitement très efficace autorisé en bio. Si on ne réduit pas radicalement leur population, ils affaiblissent énormément les plants de patate en dévorant leurs feuilles, et les patates elles-mêmes ne se développent pas.

Photo : dans un beau champ de patates en fleurs, les Amapiens à l'affût armés de bocaux traquent les doryphores.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire